Système de gestion de la sécurité (gréeur)

Système de gestion de la sécurité (gréeur)

En 2014, l’ACPS intégrait un système de gestion de la sécurité de l’aviation au système AID déjà en place. Cette intégration emboîtait ainsi le pas à l’industrie aéronautique puisque le précédent paradigme d’application de la réglementation (amendes ainsi que la suspension ou le retrait de permis) contre le personnel de l’aviation n’effectuait pas les améliorations nécessaires à la sécurité aérienne. Même si, au départ, ce système avait été mis en place pour les rapports AID, l’ACPS a choisi de lancer un nouveau processus pour les anomalies de gréage. 

Le système de gestion de la sécurité du gréeur a été créé dans le but de venir en aide aux gréeurs canadiens et les former relativement aux anomalies qui sont signalées à l’ACPS. Des plans de mesures correctives sont alors mis en place et les gréeurs en sont informés afin d’assurer que de tels cas ne se reproduisent pas. Ces recommandations seront envoyées à tous les gréeurs canadiens tous les six mois. Ce processus avait précédemment été suivi par le CTS, mais avait été abandonné il y a de cela quelques décennies suivant des changements d’objectifs du CTS.

Le programme de gréage de l’ACPS vise à enseigner le concept des bonnes éthiques de gréage, ce qui inclut, entre autres, la capacité de communiquer entre gréeurs lorsque des anomalies sont détectées au moment de l’inspection. Le système de gestion de la sécurité du gréeur vise à être utilisé si des anomalies sont découvertes ou si elles ne sont pas résolues par une bonne éthique de gréage. De plus, ce processus sert à former les gréeurs relativement aux problèmes et aux procédures à suivre.

Toutes informations personnelles demeureront anonymes et seuls les rapports rédigés seront soumis à l’examen. Le processus de rapport n’est pas considéré comme une plainte officielle et ne sera utilisé qu’à des fins de formation. 

Veuillez remplir le formulaire pour soumettre à l’ACPS toute anomalie de gréage. Veuillez prendre note que les demandes incomplètes ou inappropriées ne seront pas examinées.