Conversion IPAC

Conversion IPAC

L’ACPS reconnait que les entraîneurs et les instructeurs de chaque pays apportent leurs certifications FAI et leurs précieuses expériences au Canada. Pour faciliter la conversion de ces classements à leurs équivalences de l’ACPS, le processus suivant a été établi.

Le processus de conversion est loin de se limiter à reconnaître les compétences en vol. Les entraîneurs et les instructeurs prouveront qu’ils sont capables d’enseigner les compétences, d’évaluer les performances, de planifier les sauts, d’assurer la sécurité en montée et le feed-back. Les connaissances du système d’entraînement et d’instruction et les exigences requises pour les brevets seront également évaluées.

Reconnaître les habiletés en vol d’un sauteur d’un autre pays est une chose mais l’éduquer aux normes canadiennes en est une autre. L’ACPS désire faciliter la transition et l’intégration des instructeurs d’expérience étrangers sans pour autant créer un système parallèle qui encouragerait nos parachutistes à s’expatrier pour prendre des formations outre frontière.

Le système de l’ACPS est fondé sur le modèle du Programme national de certification des entraîneurs (PNCE). Le modèle du PNCE fait la différence entre entraînement et certification. Pour devenir "certifié", les entraîneurs seront évalués sur la preuve de leurs capacités à évoluer dans différents domaines tels que la préparation d’un saut, l’analyse des compétences et l’aide aux participants lors des entraînements.

Afin de débuter le processus, contactez un Directeur de cours de votre région pour convenir d’une heure et d’un lieu. Le DC recevra un ensemble de conversions du bureau de l’ACPS et évaluera les capacités du candidat en matière d’encadrement, d’entraînement et de vol. Un montant de 45$ par conversion est demandé et payable au bureau de l’ACPS. Il y aura également une contribution additionnelle pour les sauts et le temps consacré par le Directeur de cours.

Une fois le processus de conversions réussi, toutes les exigences pratiques de certification des Portfolios seront appliquées et devront être remplies avant d’obtenir la certification.

Tentatives de conversions infructueuses

Les candidats ayant échoué ne pourront pas prétendre à devenir, pour le moment, ni instructeurs ni entraineurs. L’évaluateur devra orienter le candidat à participer au prochain cours et demander à ce que le candidat suive la formation complète. Le candidat peut faire appel du résultat suite à l’échec de son évaluation, par le biais d’un courrier adressé au président du Comité de travail des entraîneurs (cwc@cspa.ca).

Prérequis

  • Affiliation à l’ACPS
  • Brevet C de l’ACPS
  • Être un parachutiste actif (avec un minimum de 50 sauts lors des 12 derniers mois)
  • Détenir la preuve d’équivalence du certificat d’instructeur de la FAI
  • Minimum de 600 sauts et de 6 heures de temps en chutes libres
  • Avoir plus de 50 sauts PAC d’expérience (ICP, ICR ou 1:1) et fournir la preuve
  • Avoir complété le module de processus de conversion IR (Une certification IR est recommandée)

Évaluation durant le processus de conversion

  • Réussir 2 sauts d‘évaluations (Sauts # 5 et 6 du cours de l’IPAC)
  • Réussir les sauts d’évaluations avec un pointage d’au moins 80%
  • Obtenir la note de passage de 80% à l’examen du cours IPAC

En cas de réussite, le candidat se verra remettre le Portfolio d’Instructeur PAC.

Post-conversion

  • Compléter et soumettre le Portfolio IPAC
  • Compléter et soumettre le portfolio IR

Privilèges

  • Administrer le programme de formation PAC
  • Exécuter les sauts de niveaux PAC 2:1 et 1:1
  • Signer les carnets de sauts des étudiants PAC

Prendre en compte que la conversion IPAC n’accorde pas au candidat les privilèges de la certification d’entraineur 2 ni IC. La conversion IPAC ne confère pas spécifiquement le privilège de donner le cours de premiers sauts.